Chronodrive : le succès du pure player !

Chronodrive

Source : www.chronodrive.com

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Aujourd’hui, je vous propose d’en apprendre plus sur un acteur à part, dans le monde du drive et de la grande distribution : Chronodrive.

 

Pourquoi le considérer comme un acteur à part ?
Outre le fait d’être le premier acteur à développer le drive sous la forme qu’on lui connait aujourd’hui, Chronodrive bénéficie d’un statut particulier dans le monde des courses en ligne pour plusieurs raisons:

– Chronodrive est la seule enseigne qui propose le service du drive sans avoir de magasins physiques et qui a fait d’internet son unique canal de vente ! C’est ce qu’on appelle un pure player utilisant des entrepôts comme points de retrait.

 

– La seconde raison de ce statut vient de la redistribution des zones de chalandise que sa venue entraîne. Pour les acteurs de la grande distribution, cette apparition a sonné le glas du pré carré des zones de chalandise grâce à cette nouvelle arme de concurrence. La stratégie de ce pure player est simple : bénéficier des souplesses d’installations des drives pour proposer un nouveau service à une clientèle que n’aime pas faire les courses. Mais ces clients étaient bien les clients d’un autre distributeur auparavant, qui ne pouvaient pas être ceux de Chronodrive. C’est-à-dire que contrairement aux autres enseignes, Chronodrive est sûr de ne pas pouvoir cannibaliser sa clientèle puisqu’il s’installe systématiquement sur une nouvelle zone de chalandise et qu’il ne peut pas prendre une partie de la clientèle d’un de ses magasins : il n’en a pas. Cette cannibalisation qui rebutent parfois d’autres enseignes à se lancer dans le drive, n’est pas un problème pour Chronodrive qui en profite pour remettre en cause les zones de chalandise qui se sont construites depuis plusieurs années et relance la concurrence.

Pour rappel, j’ai présenté les différents formats de drive dans un article dédié au sujet ! Je tiens aussi à rappeler qu’il y a un peu plus d’un mois, l’UFC que Choisir soulevait un manque de concurrence : seul le quart des zones étudiées bénéficiaient d’une “véritable concurrence”, c’est à dire susceptible de faire baisser les prix. Les enseignes et leurs discounters se partagent certaines zones de chalandise ce qui leur permet de pratiquer des prix sans avoir à se soucier de la concurrence et sans que les consommateurs puissent choisir une autre enseigne ou du moins une enseigne d’un autre groupe. Heureusement, le drive est susceptible de faire baisser ces prix ! Chronodrive comme tous les acteurs misant sur des drives déportés, l’ont très bien compris et relancent la concurrence dans certains zones géographiques où l’obtention de parts de marché devient plus facile !

 

– La troisième particularité de Chronodrive n’est autre que la présence dans son actionnariat d’un grand acteur de la grande distribution : Auchan ! Si ceci soulève des interrogations de votre part, c’est que vous appréhendez les enjeux du drive et imaginez déjà les synergies possibles entre les deux enseignes. Et vous avez raison puisque cette présence est lourde de conséquences. Quand Chronodrive réfléchit à son concept et porte à maturité son idée, le succès ne peut que passer par des prix compétitifs. Cette problématique est au coeur des inquiétudes de l’enseigne. Mais comment pouvait-elle rivaliser avec les acteurs de la grande distribution qui possèdent de nombreux super ou hypermarchés ?

La seule solution était de s’associer à une centrale d’achat d’un distributeur existant. Et cela tombe bien, lors d’un entretien pour obtenir quelques conseils auprès du cousin de la mère d’un des deux co-fondateurs, Chronodrive trouve la solution puisque ce cousin n’est autre que Gérard Mulliez et va changer le devenir de cette jeune pousse ! En effet, le fondateur d’Auchan leur propose d’avoir accès à leur centrale d’achat en échange de l’actionnariat dans l’entreprise et de la non concurrence des Auchans ! Voilà qui permettrait à Chronodrive de se concentrer sur son service : “les courses faites pour vous” et sur l’implantation de ses drives, sans avoir à se préoccuper de la centrale d’achat, le métier de ces distributeurs !
Dès lors, plus rien ne s’opposait à un succès programmé ? Pas si sûr !

 

Un succès au rendez-vous !
Il faut reconnaître à Martin Toulemonde et Ludovic Duprez un sens de l’anticipation. Imaginez vous en 2002 : il n’y a pas d’internet haut débit, tous les ménages n’ont pas accès à internet, le e-commerce est encore réservé à quelques français… Et pourtant eux ont misé sur le drive quitte à être qualifiés de “fous”. Mais 10 ans après, les constructions se multiplient confirmant que les deux jeunes avaient vu juste : faire les courses n’est pas un plaisir pour les français qui cherchent seulement à gagner du temps ! Aujourd’hui, on compte 45 Chronodrives avec 1800 employés en octobre 2011 et ce n’est pas fini. 5 nouveaux drives seront ouverts dans les semaines à venir !

Dix ans après avoir eu, cette idée, Chronodrive a réussi le pari de devenir LE pure player du drive en France. Une belle réponse à ceux qui avaient eu l’arrogance de les traiter de fous !

A très bientôt

 

@LeBonDriveLBD

Lebondrive via Google +

 

GD Star Rating
loading...
Chronodrive : le succès du pure player ! , 4.6 out of 5 based on 5 ratings
Commentaires
  1. mimoune

    Chronodrive est peut etre un modele de drive mais n’est pas un modele en temps qu’employeur.
    Aucune augmentation ou plutot augmentation ridicule, ok avantage , certains boulot sont à responsabilités mais n’ont pas le salaire en adequation ……

    C pourquoi le turn over et important …. Difficultés pour chronodrive…

LAISSER UN COMMENTAIRE