Le succès du drive en quelques chiffres !

Le succès du drive

Source : Creative Commons

 

Bonjour à toutes et à tous,

400 drives de prévus pour 2015 ! Telle était la prévision de Leclerc en octobre 2011 mais dès juin 2012, Michel Edouard Leclerc annonce que cet objectif sera atteint dès la fin de l’année 2013, c’est à dire avec deux ans d’avance. Il y a de quoi intriguer et se poser des questions ! Alors que vous soyez novice ou confirmé dans le monde du drive et de la grande distribution, je vous propose de découvrir ce concept de courses au drive ou d’approfondir vos connaissances  à travers les statistiques clés du drive et grâce à un flash back de quelques mois !

 

Où en sommes-nous ?
Mais avant tout, commençons par dresser un bilan de la situation du drive dans le paysage de la grande distribution. Initié en France en 2000 par Auchan sous un format légèrement différent, le drive a désormais pris la pleine mesure de son potentiel et confirme qu’une clientèle souhaitait une alternative pour éviter l’hypermarché sans surcoût financier ! En quelques chiffres, voilà où nous en sommes 12 ans après les premier tests et 6 ans après le déploiement du drive comme on le connait aujourd’hui :
– 1520, le nombre de drives au 16 juillet 2012 soit plus de deux fois plus que 10 mois auparavant et les 600 à 750 répertoriés par LSA en Octobre !
– 2,3 millions d’utilisateurs en 2011 !
– 2,2 % de parts de marché contre 0,2% pour la livraison !
Aux vues de ces statistiques, certains considèrent encore le drive comme une niche mais comme le montre le fort déploiement de drives en France, même si on le considère encore comme un marché de niche, les mois qui viennent mettront bientôt tout le monde d’accord !

 

Les prévisions du drive

Source : Creative Commons

 

Où va-t’il s’arrêter ?
Une chose est sûre, le phénomène drive ne s’arrête pas à ces statistiques et les études lui prédisent un avenir prometteur !
– 1900 drives d’ici la fin de l’année !
– 4,6 millions d’utilisateurs en 2015 !
– 6 et jusqu’à 10% de parts de marchés des courses au drive parmi la grande distribution dans les 3 ans (ces 10% sont pronostiqués par Yves Puget, directeur de LSA lors de l’émission C à dire)
– 20 % des français devraient utiliser le drive dans un horizon d’ici 2016 selon Symphony Iri !

Ces statistiques sont celles qui ont été récemment réévaluées suite à des prévisions bien souvent sous-estimée et rien ne dit que les prévisions même les plus optimistes ne soient elles n‘ont plus rapidement obsolètes ! Faisons un petit retour en arrière, et regardons les prévisions des distributeurs et des cabinets de conseil pour en savoir plus sur la vitesse de déploiement du drive !

 

Des estimations régulièrement réévaluées
Pour les consultants et autres statisticiens, prévoir le nombre de drives, le nombre d’utilisateurs et la part de marché est un véritable calvaire qui est systématiquement sous-évalués ! Tous ont choisi comme référence l’année 2015 mais, le chiffre d’affaires estimé ne cesse d’être réévalué à la hausse !
Mars 2011, les échos estimaient une part de marché du drive en 2010 à 0,5% et 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. Ils misaient sur un Chiffre d’affaires de 2 millards d’euros pour 2015 !
– Octobre 2011, LSA estimait grâce à une étude de Kurt Salmon ce marché à 4 milliards d’euros pour 2015 !
– Mai 2012 : Kantar Worldpanel, ce mois de mai, via une étude de KantarWordplanel misait sur un chiffre d’affaires de plus de 6 milliards (6,1% de part de marché)!
– Juin 2012 : Yves Puget affirmait récemment que le cap des 10% de part de marché (plus de 10 milliards de CA) pourrait être franchi dès 2015 ! Autant dire que ces 10% inquiètent la grande distribution dont le manque à gagner à cause des achats d’impulsion va nécessiter de nombreux changements !

 

Les chiffres du drive

Source : Creative Commons

 

Vous vous demandez peut-être ce qui peut expliquer ces régulières réévaluations ! Deux réponses les expliquent : l’engouement des français pour ce nouveau concept et surtout les objectifs de déploiement des distributeurs rapidement atteints !
Pour Système U, l’objectif était d’atteindre 600 drives avant 2015 ! Ils en possèdent déjà 460 au 16 juillet ! Serge Papin, directeur réélu de Système U, en annonce désormais 1000 pour cette même échéance.
De même, Leclerc qui cet automne misait sur 400 drives dans les 3 ans, aura atteint son objectif d’ici fin 2013. Le nouvel objectif s’élève désormais à 600 pour cette échéance de 2015 !

Pourquoi un succès du drive ?
Tout d’abord parce que le drive est un service qui satisfait les utilisateurs et qu’ils n’hésitent pas à le recommander. Comme je l’explique dans un article sur la communication du drive, le bouche-à-oreille s’est affirmé comme le meilleur vecteur de communication pour le drive !
– 96% sont satisfaits du service,
– 92 % sont prêts à le recommander,
– 70% le recommandent !

Et si faire ses courses sur internet fait gagner du temps aux français, le drive est aussi devenu la meilleur alternative à l’hypermarché. Il est le moyen d’éviter le passage par le magasin qui est une corvée pour 63% des français, au prix de son magasin ! Les utilisateurs expliquent aussi qu’il l’utilise pour ces raisons aussi :
– 88 % de gagner du temps
– 56 % d’être moins tenté et contrôler mon budget
– 36 % pour les produits lourds et encombrants

Mais le drive a aussi su convaincre les professionnels en leur apportant la révolution web à un domaine en mal d’innovation et jusqu’à présent délaissé par Internet !
Les indépendants voient là, un moyen de répondre aux attentes des consommateurs en s’adaptant aux nouveaux modes de consommation ! Pour eux, le drive devient aussi un moyen de relancer la concurrence et de gagner des parts de marché en étant le primo-entrant ! Et le retour sur investissement a fini par convaincre les plus septiques : un drive coûte 5 à 10 fois moins cher qu’un magasin ! Disposant d’une plus grande liberté, les indépendants ont pris beaucoup d’avance sur les prévisions : Leclerc et SystèmeU en tête !

Pour quelle clientèle ?
Enfin, vous vous demandez peut-être qui sont ces clients des drives ? La question est légitime et même si on constate quelques évolutions, les personnes qui utilisent le drive sont :
– 90 %, la part du CA des drives se fait chez les moins de 50 ans, même si
– 41% contre 25% un an avant part des 40-54 ans chez les clients des drives, 
– 70% de la clientèle est féminine
– 64 %, la part du CA fait par les familles avec enfants de moins de 18 ans.
– 11,4 %, la part du CA fait par les jeunes couples contre 5,5% de la population.
– 61 € le montant du panier moyen dans un drive contre 37 € en hypermarché !

Ces statistiques, je l’espère, vous ont éclairé et vous permettront de mieux appréhender le phénomène du drive en France ! Une chose est sûre, le succès du drive est loin d’être fini !

@LeBonDriveLBD

Lebondrive via Google +

 

GD Star Rating
loading...
Le succès du drive en quelques chiffres !, 4.4 out of 5 based on 11 ratings
Aucun Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE