2013 : Année d’une guerre des prix dans nos magasins ?

Difficile de l’avoir manqué, les distributeurs le scandent partout : « ils sont les moins chers ». A coup de spots tv, radio, affiches, emailing et comparatifs, les distributeurs tentent de démontrer qu’ils sont bien les défendeurs de notre pouvoir d’achat.  Objectif : ancrer dans la tête du consommateur qu’ils sont compétitifs sur les prix pour décrocher le fameux sésame de l’image-prix afin de les faire venir dans leurs magasins.

 

Petit tour des opérations récentes ou en cours de plusieurs enseignes

En commençant par le champion de l’image-prix : E. Leclerc. Cela fait longtemps que le distributeur l’a compris et met le prix au centre de sa stratégie. E. Leclerc dispose même de son propre comparateur de prix quiestlemoinscher : basé sur des relevés réguliers, l’enseigne démontre qu’ils sont les moins chers. A n’en pas douter, les relevés sont rigoureux (société indépendante) et la base de données propose quelques milliers de produits, néanmoins on peut se poser des questions sur la légitimité du comparateur : comment les produits disponibles à la comparaison sont-ils choisis, etc…

E. Leclerc utilise énormément les médias pour entretenir son image, notamment avec la campagne pub où Monsieur B compare des produits du quotidien :

 

 

Carrefour n’est pas en reste et défend depuis quelques mois son opération « Garantie Prix les plus bas ».  Cette opération est portée par les « 500 produits de grande marques aux prix les plus bas », mais également dupliquée sur le carburant et des évènements comme la rentrée scolaire ou Noël.

Comment ça marche ? Carrefour promet à ses clients d’être le moins cher sur une liste de produits et s’engage à rembourser deux fois la différence si ce n’est pas le cas. Promesse engageante, toutefois le remboursement promis peut ressembler à un parcours du combattant pour se faire rembourser : à fournir obligatoirement dans les 15 jours : nom, prénom, adresse, localisation du magasin Carrefour, localisation du magasin concurrent ; code barre, marque, grammage et prix du produit dans les deux magasins ; copie du ticket de caisse et preuve du prix du produit chez le concurrent. En somme, beaucoup d’efforts dépensés pour récupérer les précieux 10 centimes sur un paquet de pâtes…

 

Attention, comme indiqué sur le site, cette opération ne concerne pas tous les magasins Carrefour, notamment pas les Carrefour Market et Carrefour Drive. Espérons, que la stratégie de l’enseigne soit d’uniformiser pour que ça soit plus simple pour nous consommateurs.

500 produits de grande marque aux prix les plus bas

http://lesprixbaslaconfianceenplus.carrefour.fr/

 

L’enseigne Auchan, quant à elle, choisit comme arme un slogan intéressant : « à moins de un euro ». Pas de comparaison, pas de remboursement, au moins le consommateur sait à quoi s’attendre. Initialement lancée sur le rayon fruits et légumes (Positionnement efficace quand on sait que le consommateur est très sensible sur les prix des fruits et légumes, souvent déterminants dans l’image-prix qu’ils se font !), l’opération est désormais dupliquée sur plusieurs rayons : les produits frais, les fruits et légumes, les surgelés et également associée à une consommation bio et responsable : « le bio à moins de un euro » et « les produits d’entretien plus écologiques à moins de un euro ».

 

http://www.auchan.fr/discount-responsable/

 

Système U a également choisi un axe différent de ses concurrents, tout aussi louable. En effet l’enseigne des nouveaux commerçants dévoile aux consommateurs comment est réparti le prix d’un produit avec ce slogan « Chez U, les prix bas n’ont rien à cacher ».

Pour l’instant, à ma connaissance, la démonstration n’a été faîte que sur 4 articles : des pommes, des kiwis et dernièrement sur des lardons et œufs :

 

 

Alors plutôt qu’une baisse des prix, généralement synonyme en coulisse d’étranglement des producteurs, en misant sur la transparence, l’opération « Le commerce qui profite à tous » de Système U mérite surement la palme de la guerre des prix responsables !

 

 
Le groupe Casino n’est pas en reste non plus. Son combat sonne comme une attaque directe à ses concurrents : là où Carrefour propose 500 produits de grande marque garantis prix les plus bas (remboursés 2x la différence), Casino propose 3000 produits (remboursés 10x la différence). Cette fois le combat joue aussi sur la proximité : « Offre valable jusqu’au 30 juin 2013 sur des produits identiques (à marque distributeur de niveau de gamme comparable ou à marque nationale) commercialisés dans des magasins concurrents dans un rayon de 30 km ». Les 3 000 produits sont listés sur le site et répartis à 74% en produits de la marque Casino, 16% de marque nationale et 10% de 1ers prix. A noter que cette opération fait aussi appel à un remboursement différé où les informations à fournir sont les mêmes que pour Carrefour.

 

Le groupe Casino a aussi illustré sa politique de prix bas avec une campagne explicite : un chariot de 34 produits du quotidien remplis chez différentes enseignes (sur de produits de marque distributeur) :

 

http://3000-produits-a-prix-bas.casino.axome.cc/

 

Enfin, Intermarché, un peu plus discret a choisi de mettre en avant des « produits d’appels ». Ces produits « star » qui grâce à des prix attractifs, font venir les clients. Ainsi, on a pu voir plusieurs publicités comparatives où les mousquetaires démontrent simplement qu’ils sont moins chers. Exemple ici sur la crème fraîche Yoplait :

 

http://www.intermarche.com/releve-de-prix

 

 

Quel bilan ?

Difficile pour nous consommateurs de s’y retrouver… Beaucoup d’opérations, beaucoup de promesses et finalement pas de vrai sentiment de confiance :

 

E. Leclerc Le comparateur Quiestlemoinscher
Carrefour Garantie « Prix les plus bas » – Remboursement x2
Auchan Les produits à moins d’1€
Système U La transparence des prix
Casino 3 000 produits les moins chers – Remboursement x10
Intermarché Comparatif sur des produits d’appel

Opérations mises en place par les différentes enseignes

 

Au final, ce que l’on veut, ce n’est pas savoir qui est le moins cher (statistiquement), mais bien où notre panier est le moins cher près de chez nous. Pas d’inquiétudes, c’est la promesse de Lebondrive.fr : lancement officiel prévu très bientôt…

GD Star Rating
loading...
2013 : Année d’une guerre des prix dans nos magasins ?, 4.2 out of 5 based on 13 ratings
Aucun Commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE